Blog

Sur le chemin de Stevenson

 

 

Du  VELAY au  GEVAUDAN  en RANDO  PEDESTRE 

du 16 au 23.06.2013

 

La grande sortie pédestre organisée par  son guide Claude  Schumacher  accompagné  de  8 membres   du  Club Vosgien  de  Kaysersberg   avait  pour objectif d’ accomplir  une  partie  du  périple   que   l’ écrivain   Robert  Louis Stevenson  avait  effectué  en compagnie de l’ ânesse «  Modestine »     en 1878 à  partir  du  Puy –en –Velay   jusqu’ à  St –Jean-du-Gard.   Sept  étapes  échelonneront  du  Puy   jusqu’au   hameau  Le  Bonnetès, ce  parcours du groupe équipé de bonnes chaussures, bâtons et des vivres nécessaires pour affronter les dénivelés et sentiers rocailleux, les effets et autres bagages eux étant acheminés  par le service de la « Malle poste » d’étape en étape.  L’âne  présent  sur  tout le  parcours est  également mis à contribution pour porter les bagages d’autres groupes de randonneurs  rencontrés sur le circuit.

7 Etapes  du 17 au 22.06.2013

Le premier jour bien que le soleil soit présent, il  faudra  affronter  de fortes rafales de vent  de face pour  atteindre  Le  Monestier /Gazeille   19 km   plus  loin  et  franchir les  620m  de dénivelé positif. L’excellent accueil  en  hôtel  et  la nuit  réparatrice,  permettront,  le  lendemain,  de  reprendre  les  chemins à travers les champs de  céréales, franchir  la Loire à Goudet,  grimper à 900m d’où  il  sera possible de voir se profiler  le massif du  Mézenc à  l’ horizon ( 1753m ) .  Les  cartes  et  GPS  utilisés  seront bien  entendu consultés par nos guides , mais il faut reconnaître que le balisage en  place leur facilitera , dans  bien des  cas, leur  travail. Après  avoir  traversé  St Martin de Fugère,  contourné  la colline  sur  lequel   est  perché  le  château de  Beaufort, et les hameaux  de Montagnac, Ussel,  «  le Gîte de la Retirade »  au Bouchet –St – Nicolas  but  de cette seconde  étape longue de  23 km , sera atteint à la satisfaction de l’ensemble des participants à qui il restera du temps pour la toilette avant d’ apprécier la bonne table d’ Emilie, au four et au moulin avec son nourrisson   accroché  à son dos. Frais  et  dispos  mais sous  un ciel peu  encourageant le groupe des 9 reprend  le chemin de l’étape la plus longue  en direction de Langogne. Une  première  averse, les obligera  à  enfiler  les  ponchos  puis  le calme  revenu, les  quelques  rayons  de  soleil  bienfaisants  effaceront   les  traces  de  cette ondée. Au cours de cette traversée du haut  plateau  ( 900m ) apparaîtront des  champs  de  lentilles  alternant  avec   d’autres   céréales, seigle , blé…  ondulants  sous  l’ effet d’ un vent  encore  présent et fort.  Sur le coup de midi  la pluie reprendra  de plus belle, ce qui  n’ empêchera  pas  de   prendre   le  casse-croûte  tant  bien  que mal pour continuer  vers Pradelles . Là, une  pause  s’ imposera  dans  un  café  où  les  uns  préfèreront  une  boisson chaude, d’ autres  une  rafraichissante.   

                      

 

                      La traversée  de  la  ville, ancienne place forte , étape pour les marchands  important  les denrées du sud et des pèlerins se dirigeant vers St Gilles, retardera  l’ avance de  certains passionnés des  vielles pierre.  Marlène, restera stoïque, jusqu’au bout de cette  éprouvante étape  profitera  du repos   pour   panser  ses  ampoules. La  soirée  se  terminera  à l’ hôtel  de  la  Poste dans  une salle à manger surchargée de bibelots en tous genres  dont  quelques  bicyclettes suspendues au plafond ce qui n’ enlèvera en rien la bonne cuisine  du chef, servie ; particulièrement les tripes et des lentilles en salade évidemment. Après 31 km,  ce réconfort compensera agréablement les efforts fournis  et sera propice à  une bonne nuit.

   

4ème journée, avec un faible  dénivelé ( 450m ) le  trajet  conduira  dans un premier temps le groupe jusqu’ au lavoir de  la  petite  bourgade  de  Saint Flour – en –Mercoire  pour  s’arrêter sur le coup de midi au rocher « Ron Baoum » où les moustiques  ne l’ empêcheront  pas   de  se restaurer  avant  de repartir en direction des autres hameaux, Sagne - Rousse, Fouzillac, Fouzillic,  situés sur leur passage. Contraints d’essuyer un orage, avant  de  parvenir  au  but,  les  pieds  chaussettes   et chaussures  ne  seront pas épargnés par les dégâts   des   eaux.  Arrivés   à    Cheylard- L’Evêque avec    le    soleil   au  bout  des  16 km , il  faudra   quelques  énergies   encore  pour  faire  disparaître  les  traces  de cette pluie et s’ installer dans le gîte. D’autres énergies seront  utiles  pour  grimper  au  dessus   du  village   jusqu’ à   la   chapelle  « Notre – Dame – de –toutes– les – grâces »  située   quelques   dizaines   de mètres  au – dessus  du village et y admirer son beau  vitrail.   Au  dîner : agneau  et pommes –de- terre au gratin arrosés d’un  bourgogne redonnera courage  aux plus touchés.

      

Souriant,  juché sur le rocher « Ron Baoum »,  Paul pataugera    gaiement   dans    les flaques    traversées   pendant  et   après l’orage, en milieu d’ après midi. 

  

Ce sera  le  lendemain  une  journée  assez   pénible  pour  Marlène, stoïque  jusqu’ aux   thermes   de l’étape   de   St – Laurent – les –Bains,  ceci   d’autant    plus  qu’une  descente  dans  les  derniers   km

sera   perturbée  par  une  pluie  des plus désagréables.    Malgré    ces    soucis,     la journée  très  ensoleillée   et   le   paysage  varié     compenseront     largement     ces    déboires.  Pique – nique    du    midi      au  château   Luc, avec   vue   imprenable   sur   la  vallée   de l’ Allier, au    bas du château, les  villages  de  Luc , Laveyrune,  Rogleton   sont   traversés   puis  ce sera  le plongeon  dans  les  gorges  de  la  Borne  où  est   niché St Laurent - les -Bains . 

 

Christiane  qui  a  laissé son  manteau  de  pluie  au    Cheylard,   fera   le  nécessaire   pour   qu’il  soit      acheminé ,      le lendemain , sur  l’ étape   suivante  à Chasseradès ,     et  Marlène   décide  de  continuer  le lendemain  en  taxi. Les  paupiettes  seront   excellentes     et   le    dessert   tout    aussi apprécié, mais  la fête  de                                          

la  musique  sur  la  place  publique  voisine  perturbera  quelque  peu   les  insomniaques.   Prévenus, les  8 rescapés auront à remonter  le sentier descendu  la veille et continuer leur chemin, qui passera à  la Trappe de N.D. des Neiges.  Gérard  les conduira pour cette avant-dernière étape. De  la   Bastide Puylaurent  ascension du  col  de  la Mourade  1300 m  où  sera  pris le  déjeuner  sur l’ herbe. L’Allier sera  traversée à Chaballier les derniers  km franchis avant d’atteindre l’hôtel  «Les sources ». Dénivelé  824m  distance  parcourue  22 km.  Dernière  étape :  Au  départ  prévue  sur   une  distance de 10km  elle   sera   rallongée  d’ une   dizaine  de  km,   Gilbert  frais  émoulu   de   l’ école   de  guide  aura  l’ honneur  de  prendre  les commandes  du  groupe au complet , Marlène reposée et soignée la veille réintègrera pour le final. 

 

Dernières emplettes au village de Chasseradès ,  puis  quelques  pas  le  long  de  la  voie ferrée et du viaduc de Mirandol avant  de  s’ élancer  vers  le sommet du Goulet, en compagnie d’ autres groupes  et leurs ânes bâtés . Après avoir pris le casse-croûte en forêt, un petit  détour   amènera  nos randon- neurs  aux  sources  du Lot  puis  s’ engageant   au  fond d’ un  vallon  d’ abord  sur un versant puis en retour sur l’autre , au  bord  duquel   un  âne  les  accueillera  chaleureusement  de  sa  voix, le gîte de     «  l’ Escoutal »  à  Bonnetès   apparaitra  sur   la  droite  et  son   propriétaire   Nathalie  qui   leur   souhaitera     la bienvenue.  Demain,  rapatriement   du groupe sur Le Puy en Velay  en  minibus,   et  récupéra- timon   des véhicules.  Après  avoir    déjeuné    en    ville, direction   Colmar    atteint sans encombre  vers 22h00.

Remerciements de la part des  8 compagnons à son guide Claude, de les avoir emmené  sur cet itinéraire mythique de  Stevenson , non seulement les paysages    les hébergements  en gîtes et hôtels y sont exemplaires.                                                                                                                                    et 

 Membres de l’ expédition :  Claude SCHUMACHER ( Guide )  -Gilbert FUCHS ( Guide adjoint) – Gérard DIDIERJEAN ( ( Guide adjoint )  - Paul PERTUSINI – Etienne HEITZLER -Fabienne BATOT – Marlène HENRY – Christiane DIDIERJEAN – Renée GEORGENTHUM

  

Cumul des 7 jours

Total km parcourus : 150km                                                                                                                                Dénivelé :                   +4524 – 3939                                                                                                               Temps de marche :      45 h00

                                                                                                           

                                                                                                                     Horbourg – Wihr le 07.07.2013  P.P.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise de Cheylard - l’Evêque                                                     Source thermale de St- Laurent- les –bains.

Pont avant Langogne                                                                   Bord d’un champ de lentilles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P

 

 

 

 

 

 

P

 

 

P Notre guide et ses instruments de navigation

                

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

21.09 | 11:05

Bonjour,

Je représente le comité d’entreprise de RINALDI-STRUCTAL à COLMAR et je souhaites organier une sortie sur la cueillette des champignons en forêt.
Avez-vous des guides qui pourrait initier un groupe à cette discipline ?

Merci d’avance

Carolin

...
22.06 | 11:26

Bonjour,

Extrait de la carte avec tracé envoyé hier sur votre messagerie

Cordialement

...
20.06 | 18:27

Bonjour,
Nous allons passer la nuit à La Montagne Verte à Basse Baroche. Comment aller du parcours Schweitzer à Basse Baroche ? Un tout grand merci. Michelle

...
25.09 | 23:52

Bonjour,
Très beau Sentier avec un temps magnifique ce dimanche
Il faut quand même etre une marcheuse ,ou marcheur aguerri .
Sentier dans l'ensemble bien balisé

...
Vous aimez cette page